"Le travail de Malou Zryd se développe par séries: grandes surfaces constituées de plusieurs carrés de tissus entrelacés de fils métalliques, des manteaux-armures de samouraï moirés fantômatiques, pouvant tenir debout dans l'espace sans qu'ils soient habités, et des chemises de nuit anciennes, sculptures sages et immobiles, comme des toiles tendues sur châssis… Un travail qui allie virtuosité technique et profondeur du sens. Derrière la lecture apparemment aisée de ces oeuvres qui vont du figuratif au "géométrique", il y a ce fil rouge qui les innerve: rapiécer, réactiver ces tissus laissés pour compte, les sublimer, leur rendre leurs lettres de noblesse et leurs murmures, pour renouer avec tous les brins de l'identité multiple de l'artiste suisse d'origine coréenne."

Florence Grivel, 2016

 

"De l'introspection à la reconnaissance de l'autre, on lit dans ces oeuvres très personnelles une portée universelle. Il y va d'un travail sur l'espace et le temps, deux notions étroitement liées dans leurs rapports intrinsèques, mais aussi présentes dans tout parcours de création/filiation. L'aiguille perce le tissu comme elle percerait un monde à déconstruire et à réinventer fil à fil, quand bien même le motif initial reste constitutif d'une altérité en perpétuel dénouement. Le passé rejoint le présent. Une nouvelle entité unifiée surgit. Reconstruire les fragments d'un passé sous les apparences déchues, mûrir en éprouvant le passage du temps, en rappelant aussi la mémoire des rencontres heureuses, … et enfin conquérir son propre espace de vibration."

 

Aurélie Ferrand, 2016
 

  • Grey Facebook Icon